/ My Information /

My Cart

SSJ Home

For the Sociology of Sport

The Birth of the Obesity Clinic: Confessions of the Flesh, Biopedagogies and Physical Culture



2012, 29, 227 – 253

The recent construction of a so-called “obesity epidemic” has been fueled by epidemiologically-based studies recuperated by the media and suggestions of the rapid acceleration of obesity rates in the Western world. Studies linking obesity to ill-health have also exploded and greatly impacted our “physical” culture. In this article, I present a series of postcards to summarize the dominant obesity discourse and document the rhetorical terrain of the impending epidemic. I also offer counter-postcards to dispute the postcards’ objective postulations and contextualize the birth of what I call the “Obesity Clinic.” I then characterize this polymorphous clinic as an apparatus of capture sustained by biomedicalization, bioeconomics, and biocultural discourses and speak to its regulation and abjection of unruly (fat) bodies. I conclude with a few reflections about the territorializing nature of the Obesity Clinic as well as what it means for individuals and, more generally, for physical culture and its study.

La construction récente d’une soi-disant « épidémie d’obésité » a été alimentée par des études épidémiologiques récupérées par les médias et la suggestion d’une accélération rapide des taux d’obésité dans le monde occidental. Les études liant l’obésité à la mauvaise santé ont aussi explosé et grandement influencé notre culture « physique ». Dans cet article, je présente une série de cartes postales pour résumer le discours dominant sur l’obésité et documenter le terrain rhétorique propre à l’épidémie imminente. Je propose également des contre cartes postales afin de contester les postulats objectifs des cartes postales et de mettre en contexte la naissance de ce que j’appelle la « Clinique de l’obésité ». Je parle de cette clinique polymorphe en tant qu’appareil de capture soutenu par la biomédicalisation, le bioéconomique et les discours bioculturels. Je parle également de sa réglementation et de son abjection des corps gros et indisciplinés. Je conclus par quelques réflexions sur la Clinique de l’obésité et sa façon de territorialiser ainsi que ce que cela signifie pour les individus et, plus généralement, pour la culture physique et son étude.


Authors: Geneviève Rail

If you are a subscriber, please
sign in to view the article.



USD NZD GBP CAN EUR AUS